Télétravail, à chacun sa responsabilité

Avec le déconfinement progressif des télétravailleurs, près de 5 millions selon le ministère du travail, se pose la question des modalités de pérennisation des dispositifs télétravail naissants ou d’amélioration de ceux qui préexistaient. La législation permet pour cela de négocier un accord avec les Organisations Syndicales ou à défaut d’écrire une charte soumise à l’avis du Comité Social et Economique. Afin de tirer le maximum de bénéfices du télétravail, vu comme un mode d’organisation collectif à la recherche de la performance et de la qualité de vie, je vous propose de faire apparaître clairement trois niveaux de responsabilité dans ces écrits structurants.

Celle de l’entreprise en premier lieu qui consiste à fixer un cadre commun, issu du cadre légal pour les modalités d’entrée et de sortie du dispositif et ses limites générales,  prenant en compte son contexte et ses contraintes propres telles que le règlement général de protection des données, la confidentialité de ses opérations, ou encore l’éligibilité des collectifs. Le respect du droit du travail et la recherche de performance globale sont également de la partie.

La responsabilité des équipes de travail et de leurs managers sera de s’organiser, à l’intérieur du cadre défini par l’entreprise, pour que le télétravail soit un facteur collectif de performance et de qualité de vie autant qu’un moteur de transformation qui touche le collectif dans son ensemble, télétravailleurs ou non, éligibles comme non éligibles, notamment par l’amélioration continue des process et modes de travail.

Pour les collaborateurs enfin, la responsabilité individuelle pourra consister en un engagement à disposer des conditions matérielles suffisantes pour télétravailler, dans un lieu assuré et sécurisé, tout en respectant le droit du travail, notamment en matière de déconnexion, et le cadre fixé par l’entreprise dans les limites admises et auto-régulées par l’équipe.

Une telle clarification sera le gage de relations de confiance, indispensables à la pratique régulière du télétravail et au développement de l’autonomie et de la responsabilisation.